Visite du château de Versailles

Le château de Versailles est sur ma liste de sortie depuis des années mais je ne l’ai jamais fait. Pourquoi ? Je ne sais pas, peut-être parce que je n’ai jamais aimé l’histoire qui ne représentait pour moi que des cours où l’on passait son temps à écrire, écrire, écrire… Mais ma vision face aux apprentissages ne cessant de changer, j’ai aussi modifié mon rapport face aux matières qui ne m’intéressaient pas jusqu’à lors. J’ai donc décidé de visiter le château de Versailles, pleine de motivation. La visite s’est vite transformée en cauchemar avec les enfants, mais je garde en tête de bons moments positifs et ne perds pas espoir face à ma hantise des musées 😉

 

1) Infos pratiques et tarifs :

L’accès au musée est gratuit pour les moins de 18 ans. Le premier dimanche de chaque mois il est gratuit pour tous, mais si vous n’aimez pas la foule, je vous le déconseille ! Dans certaines conditions vous pouvez bénéficier de la gratuité – voir ici les conditions. Sinon le pass de la journée est de 20 à 27 €.

Le château étant extrêmement visité (20 000 visite par jours) il est préférable d’en profiter en basse saison (quand il fait froid) et d’y aller le matin dès son ouverture. M’y étant rendue en plein froid à 10 h 00 du matin, je n’ai pas échappée aux cars de touristes chinois qui ont peu de scrupules à vous bousculer de tous les côtés. Les enfants, qui détestent la foule, n’ont principalement pas apprécié la visite à cause de ça.

Le grand froid, ne vous permettra pas de voir les spectacles des Grandes Eaux Musicales et des Jardins Musicaux dans les jardins et les bosquets ouverts du 31 mars au 31 octobre. Mais le château étant très grand, je vous conseillerai de faire en basse saison les visite des bâtiment et des écuries, puis revenir en haute saison pour les jardins.

Si vous avez prévu de pique-niquer sur place, sachez qu’il est interdit de manger au château (ce qui parait logique) et pour éviter toute tentative, il vous sera demandé de laisser vos sac en consigne dès l’entrée du château pour les récupérer à la fin de la visite. Vous pouvez pique-niquer dans certains endroits du jardin.

Pour les jardins, des petites voiturettes électriques sont disponibles à la location 34€ de l’heure. C’est sympa, ça plait aux enfants, mais attention, on oublie vite l’heure qui tourne et le paiement au retour fait parfois très mal à la carte bleue (j’ai fait 109 minutes au lieu de 60 ce qui m’a coûté la modique somme de 60€ ! Croyez-moi que je ne me ferai plus avoir mdr).

Le château de Versailles est ouvert tous les jours sauf le lundi de 9 h à 17h30 et est situé à :  Place d’Armes, 78000 Versailles

 

 

2) Histoire du château de Versailles :

Louis XIII (1601-1643) est intronisé roi de France en 1610 à la mort de son père Henri IV. Sa mère, Marie de Médicis, assure la régence du royaume jusqu’au coup de force du jeune roi le 24 avril 1617 qui assoit alors son pouvoir (à l’âge de 16 ans soit dit en passant), avec l’aide de son ministre le cardinal de Richelieu à partir de 1624. Hummm, super pour la mère…

En 1623 il fait construire un petit relais de chasse dans le domaine de Versailles où son père l’avait emmené à la chasse en 1607. C’est un domaine riche en gibier. Le roi Louis XIII, aimant particulièrement ce domaine, décide de l’agrandir et le rebâtir de 1631 à 1634 pour en faire un château. Marié à l’époque avec Anne d’Autriche, celui-ci n’écoule pourtant pas ses jours heureux en compagnie de celle-ci, qui bien que possédant ses appartements, se retrouve systématiquement congédiée vers Saint-Germain ou Paris. Le Roi y invite principalement ses compagnons d’armes et utilise ce lieu pour s’isoler – particulièrement après la rupture de sa liaison platonique avec Melle de Lafayette en 1637 (roooo le vilain).

Le futur Louis XIV vient pour la première fois à Versailles en octobre 1641, alors que son père Louis XIII l’y envoie avec son frère pour fuir une épidémie de petite vérole qui sévit au château de Saint-Germain-en-Laye. Il est douteux que, âgé de trois ans à peine, Louis XIV se souvienne de cette première visite…

Louis XIV, tombera amoureux de ce domaine et l’embellira davantage à un tel point que le château est davantage associé au Roi Soleil qu’à Louis XIII. Le château sera divertissement, traversera l’abandon, représentera le prestige au cours des différents règnes des Rois : Louis XV, Louis XVI (jusqu’à la révolution de 1789), pour devenir un musée de l’école française sous Napoléon Bonaparte (qui conscient de l’image royaliste renvoyée par le château préfère s’installer au Trianon) puis définitivement un musée sous le règne de Louis Philippe en 1833.

Retrouvez l’histoire complète et détaillée de l’histoire du château de Versailles sur le site officiel.

 

 

3) Ma petite anecdote de cette visite :

Je ne céderai pas à la tentation de dire “voilà, les musées ça n’est pas pour moi” malgré certains moments assez éprouvants moralement durant la visite.
Dès l’arrivée, le grand a commencé à râler à cause du monde. C’est vrai qu’ il y avait des cars de touristes mais pour un jour de semaine et de froid on peut considérer le château vide comparé à d’ordinaire. J’ai malgré tout voulu positiver et je l’ai laissé exprimer ses émotions.

Nous avons commencé par les appartements des Dames :

Puis nous sommes passés aux appartements du roi, et que font 2 de mes chérubins d’après vous ? Ils partent loin devant moi et je les perds. Les nerfs me gagnent. Je finis par me résigner à avertir la sécurité qui me les retrouve en moins de 5 minutes. On profitera de cet instant malheureux pour passer dans les escaliers interdits au public en compagnie de la sécurité, ce qui me donnera l’occasion d’entendre un “waou” de la bouche de mon fils resté avec moi. Arrivée devant mes deux fugueurs, mes nerfs me lâchent et je me mets à pleurer… Je remercie chaleureusement la sécurité, et m’isole dans un coin 5 minutes pour cuver. Je transmets aux enfants ma colère et ma crainte, puis je décide de reprendre la visite après avoir repris mes esprits. Les deux fugueurs traînent la patte, témoignent leur ennui mais je continue ignorant leur manège.

Après avoir fait le tour nous partons dans les jardins et je décide de louer les petites voitures pour s’y balader durant une heure.

Ils retrouvent le sourire et s’amusent. Nous pique-niquons. Le froid est glacial, nos mains sont gelées. On s’arrête pour visiter le Trianon et nous réchauffer. Le musée est vide, les enfants ils apprécient. Un gardien nous laisse même rentrer dans le bureau de Napoléon et nous dira qu’il y travaillait comme un forcené et ne dormait que 1 à 2 heures par nuit !

De retour au point de départ, j’ai dépassé l’heure et je paie 60€ au lieu des 34€. Ahhhh ça fait mal. Pas grave, ça servira de leçon à celles qui me liront lol. On continue la visite aux écuries pour admirer la splendeur des carosses. Et là, alors que la nourriture est interdite, petit fugueur nous renverse du jus par terre, monte sur les rebords interdits, saute par dessus la rembarde et me répond -quand je l’ouspille un peu- qu’il va rentrer à la voiture. Je vois rouge 👿👿👿 et lui marmonne des menaces saugrenues.

Grand Fugueur s’est calmé et apprécie désormais la visite.

 

L’histoire des carrosses de Versailles (vidéo réalisée par le château de Versailles en exposition aux écuries).

 

Vidéo résumée de notre sortie :

 

De retour à la maison je suis exténuée. Lilou s’est endormie dans la voiture et réveillée se met à hurler.
Ouffff. Quelle sortie… Je garde en tête les moments que j’ai le plus aimés pour continuer de positiver. 😉

 

N'hésitez pas à partager l'article sur vos réseaux sociaux en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Facebook
WhatsApp
Email
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Les derniers articles du blog des supers Mom's

IEF : nouvelle loi

Depuis le 5 décembre 2018, le projet de loi pour une école de la confiance est débattu au parlement. Ce projet de loi, sous couvert du ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer, a finalement été voté et publié le 26 juillet 2019 sous le numéro 2019-791. Ce pavé de 190 pages …

Lire et écrire

Lire et écrire font partie de l’histoire, nous permettent de partager nos histoires, de transmettre nos savoirs et d’en découvrir de nouveau. Ce sont aussi des actes qui s’apprennent dans notre enfance et qui deviennent vite des gestes automatisés pour notre cerveau. Toutefois pour certains enfants voir adultes, ces apprentissages …

Le suivi des enfants en ief

Lorsqu’on fait l’IEF (Instruction En Famille), une de nos plus grandes appréhensions c’est bien l’inspection annuelle de nos enfants. Tout parent y ayant déjà goûté connait ces sueurs froides que nous provoquent ces contrôles pédagogiques. Certains se passent très bien et d’autres sont de véritables tortures psychologiques. Il est vrai …

Les Atomos

Les atomos, c’est mon premier livre 🙂 Comme vous le savez j’ai été enseignante de physique chimie pendant 10 ans et j’ai eu la chance de l’être au collège et au lycée. Je n’ai jamais compris pourquoi cette matière était présentée avec un programme aussi lourd et rebutant alors qu’elle …