Comment j’ai amélioré mes relations avec mes enfants

La communication ? Facile ! Moi avec mes enfants, je n’ai aucun problème… Au milieu d’un monde virtuel affichant souvent un modèle parfait de famille sans cris, sans heurts, sans difficultés, on se retrouve souvent seul(e) et déprimé(e).

J’ai eu beaucoup de difficultés à comprendre que j’avais un problème et ce qui m’empêchait principalement de l’accepter, c’était la peur de ne pas être comme les autres qui réussissaient à la perfection leur éducation. Or en creusant un peu plus la surface, on se rend compte que c’est un leurre, et que beaucoup s’affichent sur la toile comme mères parfaites alors qu’il n’en est rien. Et puis, en même temps, je comprends. Ce n’est pas tant qu’elles s’affichent sciemment en mères parfaites, c’est juste que c’est difficile de dire qu’on ne l’est pas, car la critique fuse vite sur le net, ce monde virtuel où on peut dire tout ce qu’on veut en toute impunité, sans même se soucier de l’impact psychologique sur la personne.

LA VÉRITÉ, c’est que nous vivons tous des difficultés avec nos enfants car nous reproduisons très souvent le même schéma éducatif que nous avons connu : violence verbale et/ou physique. Peu d’entre nous ont grandi dans la bienveillance, et peu d’entre nous se comportent avec bienveillance. Et il suffit d’être observateur dans la rue, analyser les parents et leur comportement avec leurs enfants en situation de crise, et là on se rend compte que la bienveillance n’est que sur les lèvres, mais pas dans les actes.

Alors je me suis dit : casse ce mythe : dis la vérité au risque de te faire huer, mais ce n’est pas grave, au moins tu auras été sincère et tu rassureras toutes celles qui se sont retrouvées dans ton cas ! En parallèle, j’ai travaillé dur sur moi, très dur. Et cela a été éprouvant, mais un an plus tard je peux dire que ça valait le coup, sachant que j’en ai tiré d’autres avec moi dans cette aventure et que je suis encore en changement.

Mais le plus beau changement que j’ai pu accomplir c’est que je suis devenue bienveillante envers moi. Car si j’étais dure avec mes enfants, j’étais impitoyable envers moi-même et la culpabilité me rongeait régulièrement…

CHANGER de vie n’est pas impossible, tout comme certaines personnes sont capables de transformations physiques spectaculaires juste par le biais de leur volonté, il est possible de réaliser une transformation psychologique. Rien n’est facile, cela demande du temps et du courage. Mais quand on veut, on peut !

Je n’ai pas de leçons à donner, j’en ai encore à apprendre, par contre je peux partager avec vous mes échecs et mes réussites, et c’est ce que j’ai fait à travers cet ebook, que vous pouvez télécharger gratuitement en cliquant ici.

J’espère qu’il vous réconciliera avec vous même et vous donnera un peu d’espoir tout en vous laissant dans le monde de la réalité !

One Reply to “Comment j’ai amélioré mes relations avec mes enfants”

Malika

29 octobre 2017 à 2:27

La première étape avant de vouloir améliorer sa relation aux autres et notamment à ses enfants est tout d’abord d’améliorer sa relation avec soi-même. Apprendre à s’aimer, à se pardonner, à s’estimer, à avoir confiance en soi et en ses ressources, faire le deuil d’une vie idéalisée et se permettre des erreurs qui ne sont que des apprentissages…

Comme vous le dites si justement, Il s’agit d’apprendre une nouvelle langue, celle de la bienveillance. Cet apprentissage débute en étant bienveillant et clément envers soi-même pour qu’ensuite, cet apprentissage rayonne autour de nous…

Postez Votre Commentaire Ici