Créer son activité professionnelle

Peut-être que certaines d’entre-vous souhaitent créer leur propre entreprise et devenir indépendante. Une des difficultés quand on se lance c’est l’argent, ne nous voilons pas la face. Si vous avez mis des deniers de côté pour vous lancer, tant mieux, mais ce n’est pas le cas de tout le monde et en fonction de vos investissements entrepreneuriaux, vous n’aurez peut-être pas l’argent nécessaire pour payer un comptable mensuellement. Vous vous lancerez peut-être dans votre comptabilité vous-même… Bref, pas mal de choses à faire soi-même au final et très souvent on ne sait pas par quoi commencer.

 

1) Par quoi commencer ?

Avant de lancer une entreprise on vous dira de faire une étude de marché, de jauger la concurrence, de faire un prévisionnel…etc. Ce n’est pas faux, il est important d’avoir toutes les données avant de commencer. Mais moi je dirais qu’avant tout ça, le plus important c’est de choisir un domaine qui nous passionne afin de se réveiller chaque jour avec plaisir pour aller travailler et davantage avoir le sentiment de s’amuser. Quand j’ai commencé l’école à la maison, j’ai eu la certitude de faire le bon choix. Et même si j’ai fait toutes les erreurs qu’il ne faut pas faire, j’ai beaucoup appris. Pour moi, il n’était pas envisageable de faire machine arrière. J’ai donc très vite compris qu’il allait falloir me trouver une solution alternative pour gagner ma vie. Alors je me suis dit : “pourquoi pas vendre le matériel pédagogique ?” Après tout ça reste dans mon domaine de compétence. Car moi, ce que j’aime le plus, c’est trouver des idées pour faire comprendre une notion à quelqu’un qui est en demande. C’est ce qu’on appelle communément enseigner, mais pour moi le mot est mal adapté.

 

2) Mon vécu, mon expérience :

Je me suis donc lancée dans la création d’un site internet sans un sous en poche. J’ai rencontré une webmaster formidable qui m’a accompagné durant ce projet en me faisant confiance sans jamais m’avoir rencontrée. Je me suis dit voilà, j’ai trouvé ma voie ! Ma meilleure amie m’a accompagnée et soutenue moralement dans ce projet, et Dieu sait à quel point j’ai bossé pour y arrivé, mais ça n’a pas fonctionné. Et pourtant ! J’avais fait une étude de marché, un prévisionnel et j’avais fait un dossier béton pour une demande d’Indemnité de Départ Volontaire au sein de l’éducation nationale (IDV). Mais celle-ci me sera refusée, et tous mes projets tombent à l’eau. Pas d’argent = pas d’achat de matériel = pas de vente…

Mon acharnement et ma flexibilité me mènera vers un fournisseur allemand auquel je pus acheter du matériel en moins grande quantité et commencer à le vendre. Entre temps, une amie chère à mon cœur, me poussait à faire des formations en ligne. Je me suis donc lancée dans les 2 en parallèles. Je me suis rapidement rendue compte que faire des colis me sortait par yeux et par dessus tout que ça ne me rapportait pas tant que ça. En fait en y pensant bien, dès que je recevais un colis, je n’étais même pas contente d’avoir une entrée d’argent, l’idée même de faire le colis me stressait. J’ai compris que je n’avais pas du tout envie de faire ça jusqu’à la fin de ma vie et que ce que j’aimais le plus au monde c’était partager ce que je savais. Il ne me fallut pas longtemps pour prendre ma décision, et je décidai alors de tout brader sur la boutique, ce qui fit de nombreux heureux.

J’ai remercié Dieu de ne pas m’avoir facilité ce commerce et me suis désormais penchée sur ce qui me passionne le plus. Vous comprendrez donc qu’avant de vous épuiser dans une étude de marché et l’établissement d’un prévisionnel, il est très important que vous soyez en accord avec vous-même et que vous fassiez ce qui vous plait !

 

3) Quel statut choisir ?

Tout dépend de vos moyens de départ et si vous êtes seuls ou à plusieurs dans ce projet. Personnellement j’ai débuté en tant qu’association. Me recherchant encre beaucoup et n’ayant pas les moyens d’investir dans la création d’une société, j’ai préféré la sécurité. Vous pouvez demander un numéro de SIRET à  l’URSSAF, et êtes exonérés de TVA tant que vous restez une association a but non lucratif. Je gagnais peu d’argent et ce que je gagnais se réinvestissait dans de l’achat de matériel. Cela m’a permis de débuter sans faire trop de dégât.

Je suis vite passée au statut autoentrepreneur afin d’être libre de disposer de l’argent que je gagnais au front de ma sueur. Statut très facile à mettre en place, mais pas très pratique pour ceux qui souhaite réinvestir dans la société car vous êtes imposé au RSI sur votre chiffre d’affaire et non sur vos bénéfices. Concrètement je m’explique. Si vous avez réalisé une vente de matériel et que vous avez gagné 1000€, vous paierez le RSI à hauteur de 22% soit environ 220€. Pourtant sur ces 1000€, vous avez vous même acheté ce matériel et donc investi 400€, mais ça le RSI n’en tient pas compte. Et puis vous allez payer des frais de livraison, et peut-être racheter du matériel, mais ça le RSI n’en tient pas compte non plus. Notre cher président Macron a parlé de supprimer le RSI, mais on se doute bien que la cotisation sera juste transférée vers autre chose et que ça ne changera pas le problème. Toutefois pour commencer, c’est intéressant.

Ensuite vous pouvez passer à la vitesse supérieur, et là différentes dénominations s’offrent à vous : SARL, EURL, EIRL, SAS, SASU (le statut que j’ai choisi à l’heure actuelle). Je ne vous ferai pas un cours sur ces différents statuts, n’en n’ayant pas la compétence et encore moins le temps, mais vous pouvez vous documenter sur le net, ce ne sont pas les infos qui manquent ! Rapprochez-vous éventuellement d’un bon comptable qui saura mieux vous conseiller sur votre situation personnelle et les modalité de création d’une entreprise. Si vous passez par un avocat (ce que j’ai choisi de faire pour être légalement tranquille) sachez que ça vous coûtera la modique somme de 1500 €, sauf si vous avez de bons contacts 🙂 ce que je n’avais pas lol.

 

4) Comment gérer la comptabilité de son entreprise ?

N’ayant pas les moyens pour payer un comptable mensuellement 300 €, j’ai fait le choix de faire ma compta toute seule. J’ai tout de même besoin d’un comptable pour faire mes déclarations annuelles, ce qui coûte de 500 à 2500 € en fonction du volume de vos factures… Ce n’est pas ce genre d’informations qu’on vous donne dès le départ hein ? Mais ce sont des informations à savoir et à prendre en compte dans la gestion et le développement de votre entreprise.

Pour vous filer un petit coup de pouce, je vous partage mon fichier excel avec les cases pré-remplies par les calculs. Le fichier partagé concerne toutes les entrées d’argent. Il vous suffit d’établir un deuxième tableau identique à celui-ci pour les sorties d’argent. À vous de le customiser à votre sauce !

Bon courage et surtout n’écoutez pas celui qui est assis sur sa chaise et qui vous dira d’abandonner. Si vous voulez des conseils avisés, allez les chercher auprès des gens qui ont réussi 🙂

SOYEZ UNIQUE ne copiez pas ce que font les autres juste pour gagner de l’argent. Servez-vous de votre savoir faire et votre personnalité. Vous n’y réussiriez pas beaucoup. Recherchez vos compétences, exploitez-les et mettez-les au service de la société !

Postez Votre Commentaire Ici