Prendre le temps d’aller au rythme de nos enfants

Hier j’étais pressée. J’avais un RDV pour 14 h. Mais Dalila (3 ans), elle, ne l’était pas. Elle prenait tout son temps pour mettre ses ballerines. J’étais d’un côté très contente qu’elle le fasse seule car d’ordinaire elle insiste souvent pour que je le fasse, aimant se faire chouchouter par maman. Mais j’étais pressée et j’allais rater le bus.

Mais Dalila m’a dit : “maman tu m’attends hein !”. Et là, j’ai regardé ce petit bout qui allait bientôt avoir 3 ans dans 3 jours. J’ai souri en voyant qu’encore une fois ses ballerines avaient été enfilées à l’envers. Je lui ai dit : elles sont à l’envers. Tout en se déchaussant, elle a alors répété : ” elles sont à l’envers ? C’est comme ça ? Tu m’attends hein ?”.
Alors j’ai répondu : “oui je t’attends.” Et je me suis assise à ses côtés et ai patiemment attendu que ses petits doigts finissent d’enfiler les ballerines. C’est étrange me suis-je dit, en tant normal ça m’aurait stressé, mais là j’étais sereine. Le besoin de ma fille devait passer avant tout. Ouaou, je suis en train de changer 😊.

En contre partie j’ai récupéré une petite fille joyeuse qui, en sortant, m’a dit : “on court maman ?” Alors on a couru et … on a quand même raté le bus. 😉

Qu’à cela ne tienne nous marcherons. Et en marchant Dalila n’a rien trouvé de plus fantastique que de comparer sa taille à celle de toutes les fenêtres devant lesquelles elle passait. Et elle disait : “je suis plus grande” devant chaque fenêtre. Je la regardais d’un oeil amusé prendre conscience qu’elle était en train de grandir.


Bon, là, c’était officiel, j’étais vraiment en retard. Mais un miracle s’est produit : un bus d’une autre ligne est passé au bon moment et a court-circuité le premier bus nous permettant ainsi de récupérer le bus raté à un arrêt ultérieur. Elle n’est pas belle la vie quand on laisse nos enfants aller à leur rythme ? C’est pour moi une belle leçon qui me donne envie de continuer tous mes efforts au milieu de tous mes ratés…

Postez Votre Commentaire Ici